Connexion :


Statistiques

Qui est en ligne ? :
Utilisateurs inscrits : Aucun utilisateur inscrit

7327 membres
Notre membre le plus récent est Justauser786

Temoignages - malades

Nadia

par Admin

Témoignage de Nadia

J'ai peur des gens et cela ne s'est pas arrangé depuis un an. Je ne travaille plus depuis 1 an et demi, car les relations avec la hiérarchie m'ont rendue malade. Je vis seule dans mon studio, reste au lit à écouter de la musique et réfléchis au négatif. Quand je sors, je ne cotoie personne, je ne sais pas comment faire, j'ai peur. Je marche, je pratique la natation afin de me fatiguer. Quand je rentre, je me couche.

Je ne cotoie que des médecin et parle, parle, parle. J'essaye de m'accrocher à ce qu'il me reste. Je vois bien que je les fatigue. Quand je rentre chez moi, je me dis qu'elle ou qu'il doit penser que je suis folle. Je ne leur apporte rien et je me renferme. Il m'arrive de sortir et de ne pas savoir où je suis, je suis sonné car je reste trop longtemps chez moi.

J'ai des crise de larmes. Mon pére m'a sequestrée. Quand je me justifiais, j'avais toujours tort. Il m'empêchait de parler aux gens. Je restais donc dans ma chambre. J'ai été en foyer, les éducateurs me bougeaient pour que je trouve un travail.

J'ai travaillé 17 ans dans la même compagnie, c'était le seul endroit où je pouvais avoir des contacts humains. Je m'investissais mais malgré cela je me sous estimais et mon patron me le faisais savoir. J'ai subi un licenciement économique, panique. J'ai retrouvé d'autres emplois sans que cela ne dure plus de 6 mois..

Impossible de trouver confiance, peur de mal faire, querelle avec les collègue, je ne savais pas comment m'y prendre pour être bien avec eux. D'où angoisse de venir travailler, je ne pensais qu'à ce qu'il m'arrivait et ne commettais que des erreurs, bien sur le patron n'était pas content, je perdais le fil.

Je rentrais chez moi et pensais. Le lendemain même angoisse et travail mal fait. Tout le monde me tournait le dos. Je pleurais, ne sortais plus de chez moi, plus rien ne m'intéressait.

Depuis, plus de travail, plus de contact, j'ai peur, tout me fait peur.

Nadia