Connexion :


Statistiques

Qui est en ligne ? :
Utilisateurs inscrits : Wada

7327 membres
Notre membre le plus récent est Justauser786

Temoignages - malades

Benji

par Admin

Témoignage de Benji

Bonsoir,

Souffrant de phobie social généralisé et ayant vécu pas mal de chose pour essayer de la vaincre depuis un peu plus d'un an et demi maintenant, j'ai pensé que mon témoignage pourrait être interessant pour des associations telle que la votre.
Alors voiçi ma petite histoire.
Il y a un peu plus d'un an et demi maintenant j'ai fait une tentative de suicide à la suite d'une dépression, duquelle j'en suis toujours pas vraiment ressorti et cela en raison d'une maladie dont je souffre depuis un peu plus de 20 ans qui sonne au doux nom de phobie social ou anxiété sociale généralisée (c'est de la timidité poussée à son paroxisme soit sur une echelle de 1 à 10, je suis à 9 car j'arrive à avoir une "vie social normale".
Generalisée car elle touche ma vie familliale,sociale,affective, amoureuse, professionnelle et scolaire. Pour lutter contre cela, j'ai suivit durant 6 mois une TCC soit une thérapie cognitive et comportementale à la Pitié Salpetriere. Durant lequelle j'ai pu apprendre à vaincre cette maladie. Par ce que les spécialistes appellent "l'experimentation" c'est à dire l'affrontement des situations dites "anxiogenes".
Au cours de cette thérapie, j'ai eu la chance d'être suivit par une équipe de télé, d'une production indépendante travaillant pour M6 pour l'émission "Zone interdite" sujet sur la timidité dont la date de diffusion n'a pas encore été arretée.
C'est la premiere fois en France,que l'ont suit des sujets souffrant de phobies social à l'hopital chez eux, sur leurs lieux de travail et surtout durant les six mois de thérapie.
D'un point de vue personnel, ce fut une experience formidable...
Ils m'ont poussé à faire des choses que je n'aurais jamais fait sans eux.
D'autres part, et toujours dans le but de lutter contre cette maladie, je suis actuelement le sujet de deux projet de recherche de l'INSERM visant notament à définir une échelle de douleurs ressentie par le regard sur une personne souffrant de phobie social et de mettre en évidence l'éventuelle rapport entre le syteme de l'émotion et celui de la concentration par IRM Fonctionnel lors d'excution de calcul mental simple par exemple.
Au bout d'un peu plus d'an et demi maintenant, les choses ont profondement changées, cela est évident !!!
Je suis moins dans l'évitement. Sur des tàches pûrement administratives, je ne met plus 3 mois pour encaisser un chèque, globalement elles se font plus facilement, sur l'aspect relationnel, c'est plus facile tout en restant difficile, notamment devant une fille sur une tranche d'age de 18 à 35 ans en moyenne.
Le plus difficile reste ce j'appelerai le "réseau sociale" soit la faculté de se faire copains, copines, amis, amies cela n'évolue pas vraiment et reste très difficile, car je touche à l'aspect humains.
J'ai besoin des autres, c'est naturel, mais d'un autres coté je me frustre parce que j'en ai peur, une peur quasi animal.
C'est le plus horrible dans cette maladie, c'est l'isolement, la dépendance, la solitude qu'elle entraine morale, affective et social.
La derniere choses, c'est la dépression, maladie qui me détruit encore un peu plus, pour cela je suis encore sous PROZAC que j'ai du mal à prendre pour une que j'ignore. C'est con!! car c'est un moyens très efficace pour lutter contre.

En vous remerçiant par avance à l'interet que vous pourrez porter à mon témoignage et votre intêret face à ce type de maladies. Je reste à votre entière disposition pour toutes autres informations à mon sujet.


Cordialement,
Benji ( pseudo: Players )