Connexion :


Statistiques

Qui est en ligne ? :
Utilisateurs inscrits : Aucun utilisateur inscrit

7327 membres
Notre membre le plus récent est Justauser786

Temoignages - malades

Anyanka

par Admin

Témoignage d'Anyanka

Toute ma vie je me suis battue contre cette partie de moi qui m'empêchait d'être comme tout le monde, qui m'empêchait de vivre les mêmes choses que les personnes de mon âge. Je suis au combat depuis si longtemps, ça a été tellement difficile et j'ai tellement pleuré. Je me souviens du temps où je n'étais même pas capable d'aller à l'épicerie, où je me cachais dans ma chambre lorsque quelqu'un arrivait, me lever le matin pour aller à l'école était un vrai cauchemar, avoir un exposé oral à faire m'empêchait de dormir pendant des mois, sans parler de ma peur immense des hommes, le simple fait d'être en présence d'un homme me terrifiait, je voulais disparaitre.

Je me suis battue pour changer tout ça, ça a été long très long (un peu plus de 15 ans) mais aujourd'hui je travaille directement avec le public (service à la clientèle) et la grande majorité des gens qui viennent nous voir sont des hommes et ce n'est plus un cauchemar de leur parler. Physiquement et mentalement de grosses transformations ont eu lieu, je suis très bien dans ma peau, je suis satisfaite de l'image que le miroir me renvoie et y'a pas une journée où je ne reçois pas un compliment.

Je croyais sincèrement que j'étais enfin arrivé à être comme les autres, que j'allais enfin vivre pleinement ma vie au lieu de n'être qu'une spectatrice. J'ai eu quelques relations amoureuses mais qui ne m'ont pas apportées ce que je cherchais vraiment. Aujourd'hui j'ai 32 ans et je suis maman d'une belle grande fille de 6 ans. La séparation d'avec le père de ma fille a été en fait une libération. Ca fait maintenant 4 ans que je suis seule. J'espèrais trouver un homme qui aurait envie de bâtir une relation solide et stable.

J'ai fait quelques rencontres mais j'ai toujours eu l'impression que la malchance me poursuivait puisque, contrairement à tous les gens que je connais, je n'arrive jamais à en trouver un qui aimerait me connaitre davantage. Je mettais ça sur la malchance, sur ma soi-disante bonne étoile qui ne brillait pas assez fort. Il y a environ 2 mois j'ai eu un très gros down, j'étais au bout du rouleau après bien sur une autre rencontre désastreuse, malgré l'insistance et les belles paroles de monsieur, du genre qu'il voulait absolument me connaître, que je correspondais vraiment à ce qu'il recherchait ; il ne m'a pas rappelé alors là je ne comprenais vraiment plus rien, qu'est-ce que j'avais fait ou pas fait pour qu'il change d'idée???? Je suis allée voir mon médecin il m'a prescrit des anti-dépresseurs mais il m'a aussi expliqué que je souffrais de phobie sociale et qu'il faudrait que je rencontre un psychologue pour régler tout ça. Je suis tomber de haut de très haut tous les efforts que j'avais fait depuis toujours pour changer ne sont pas suffisants il faut encore que je me batte.

C'est trop injuste ma vie a été un enfer, j'ai souffert plus que la plupart des gens, ces gens qui ne souffriront jamais autant que moi et là je dois encore faire des efforts, me battre encore. C'est trop injuste. Je n'ai plus envie de me battre, je n'ai plus la force nécessaire pour me battre encore en n'étant même pas sur que ça va donner quelque chose. Quand je repense à tout ce que j'ai vécu je me dis que j'aurais eu droit d'avoir un peu de chance sans avoir encore à me battre mais non ma bonne étoile s'est éteinte et maintenant tout ce que je souhaite c'est d'avoir la force de m'occuper de ma fille comme il faut, de lui donner tout ce dont elle a besoin et de me faire à l'idée que je ne serais jamais comme les autres et que je n'aurais jamais la vie dont je rêvais.

Mon texte est long, merci de m'avoir lu j'avais besoin de partager ma triste réalité, je ne crois pas que quelqu'un qui n'a pas ce problème de phobie sociale peut comprendre ce que je vis alors je ne suis pas capable d'en parler à personne proche de moi. Voilà mon histoire, merci encore une fois de m'avoir lu et je vous souhaite bonne chance dans vos démarches.